27 mai 2010

Saint Maurice d'Etelan : sépultures

Dans le cimetière de Saint Maurice d' Etelan, sur le côté Nord de l'église, il y a un groupe de 5 sépultures d'hommes décédés entre 1915 et 1922. Ce groupe a un aspect très particulier car 4 de ces tombes sont d'un modèle identique : une colonne dont le sommet est brisé, reposant sur un piédestal. Celui-ci, légèrement évidé, accueille une plaque de marbre blanc sur laquelle est gravée l'épitaphe. Il est à noter que dans le village voisin, Petiville, se trouvent deux tombes identiques. La 5ème sépulture de Saint Maurice d'Etelan est de... [Lire la suite]
Posté par Pommiers à 15:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

27 mai 2010

Saint Maurice d'Etelan : le monument aux morts

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> <!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> <!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> Localisation : cimetière Type : obélisque surmonté d'une croix latine. Dédicace : «Aux enfants de Saint Maurice d'Etelan morts pour la France » Au verso : «Hommage de reconnaissance» Symboles : Croix de guerre, croix latine Référence... [Lire la suite]
Posté par Pommiers à 14:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 mai 2010

Sabre, goupillon et... tableau noir

Alors qu'en est-il de ce trinôme ? Que vient faire le goupillon là dedans ? C'est juste un parallèle : lorsque la notion "d'enseignement du fait religieux" est apparue dans les programmes scolaires, il y eut une levée de bouclier, ce qui a été bénéfique. Cela a permis de clarifier un point et de rassurer et affermir notre précieuse et fondamentale laïcité  : il ne s'agit pas d'enseigner la religion mais de présenter des faits historiques. Cela paraît tellement évident maintenant.Alors l'étude de la première guerre mondiale, à... [Lire la suite]
Posté par Pommiers à 23:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
24 mai 2010

01. - Monuments aux morts

Maintenant on voit, le plus souvent,  ces monuments comme étant des lieux uniquement de commémorations de la fin des deux conflits mondiaux. Mais n'ont-ils pas été avant tout des lieux où a été exposé le tragique destin commun d'individus ? Ce sont les personnes qui ont été avant tout mises en avant, désignées nominativement et fréquemment réunies dans l'expression "Aux enfants de...". Leur localisation est le plus souvent au centre de la vie de la commune (place de la mairie, près de l'église, dans le cimetière).... [Lire la suite]
Posté par Pommiers à 19:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
24 mai 2010

Lire, écrire, ...

  Au conseil de révision, le niveau d'instruction était évalué. Comment ? Mystère, probablement succinctement. Il y avait 5 niveaux d'instruction (les termes ci dessous sont ceux utilisés dans le compte rendu sur le recrutement  de l'armée de 1907) : 0 : ne sachant ni lire ni écrire1 : sachant lire seulement2 : sachant lire et écrire3 : ayant une instruction primaire plus développée4 : ayant obtenu le brevet de l'enseignement primaire (S'agit-il du brevet de capacité à l'enseignement primaire ?)5 : bachelier ès... [Lire la suite]
Posté par Pommiers à 17:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 mai 2010

"Pas grand pour un normand"...

1,63 m, voilà la taille moyenne d'un "pommier" à 20ans. (173 fiches de matricule traitées).Le plus petit mesurait 1,51 m, le plus grand 1,82.Les fiches de matricule indiquent la taille mesurée  lors du conseil de révision. On peut comparer ce nombre avec ceux donnés dans cet article  : L'évolution de la taille des polytechniciens (1801-1954), in Population, 13e année, n°3, 1958. Page 400 on y trouve un tableau des tailles moyennes de l'ensemble des conscrits pour différentes périodes :1886-1890 : 1,6471891-1900 :... [Lire la suite]
Posté par Pommiers à 15:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 mai 2010

Présentation du blog

« Je ne sais pas ce que j'ai ce soir, mais réellement je ne suis pas en train. Il est vrai qu' il y a à côté de moi un tas de pommiers (un pommier c'est un paysan normand) qui sont en train de discuter sur leur vaque et leurs veaux et comme les gars de la ville sont à les chiner , il y a de quoi se tordre. »   Lettre du 4 janvier 1915, Gaston Olivier, Afin de ne jamais oublier, Vie et mort d'un d'un poilu héroïquement ordinaire, Gaston Olivier, soldat au 274e R.I., éditions Anovi.   (Merci à Alain Chaupin pour son... [Lire la suite]
Posté par Pommiers à 19:57 - - Commentaires [2] - Permalien [#]